samedi 26 novembre 2016

Samedi 3 décembre 21h au Domaine du Prieuré d'Estagel


         Prochain concert : François Jeanneau quartet



Après le concert organisé par Le Jazz Est Là en mai 2015 avec le trio de François Jeanneau, il était clair que celui qui est l’un des maîtres du saxophone soprano reviendrait car nous avions alors malheureusement, compte tenu de la jauge, refusé du monde et nous avions aussi hâte de le retrouver avec son quartet. Impossible de relater toute l’immense carrière de ce musicien qui a été le premier responsable de l’ONJ, complice de longues années avec Daniel Humair et Henri Texier, Michel Portal, Jean-Louis Chautemps, Jacques Di Donato et bien d’autres, forgeant l’avant-garde de la scène du jazz en France. Le François Jeanneau quartet existe depuis les années 70 et a toujours été composé de musiciens prestigieux comme Jean-François Jenny- Clark, Jean-Paul Celea, Aldo Romano, Joël Allouche, Andy Emler…. Depuis dix ans, il regroupe le pianiste Emil Spanyi qui a fortement marqué le public lors de notre précédent concert (et ce sera un plaisir de le retrouver), le contrebassiste Matyas Szandai (très apprécié lors du passage à Nîmes avec le trio de Tom Mc Clung) et l’excellent batteur Joe Quitzke que nous recevrons pour la première fois. François Jeanneau nous dit : « la musique que le quartet propose, à partir de compositions personnelles, privilégie la liberté, l’interaction, l’aventure, avec le souci de faire partager au public le plaisir qui est le nôtre en jouant ». Inutile de dire que nous sommes impatients de vivre ce moment de partage !



lundi 21 novembre 2016

IMPERIAL ORPHEON + BLANC Vendredi 25 novembre à 20h30 au Sonambule, Gignac


 
["JAZZ A JUNAS"]
 
Saison JAZZ A JUNAS 2016
 

IMPERIAL ORPHEON + BLANC
Vendredi 25 novembre à 20h30

au Sonambule, Gignac (Hérault)
 
 
["JAZZ A JUNAS"]
 
 
 
 
Impérial Orphéon 
 
Rémy Poulakis (accordéon, chant), Gérald Chevillon (saxophones basse, ténor, soprano), Damien Sabatier (saxophones baryton, alto, sopranino) Antonin Leymarie (batterie, objets, percussions)

Impérial Orphéon est une formation à l'énergie explosive : quatre musiciens poly-instrumentistes virtuoses, complices et survoltés vous embarquent dans la danse, au son d'une musique puissante, généreuse et inattendue. Avec une force scénique saisissante et un immense plaisir de partage, ils alternent choros brésiliens, thèmes bulgares endiablés et transes gnawas, le tout enrobé de chants rossiniens, d'airs d'opéra ré-adaptés et de compositions originales.
 
 
Blanc (sortie de résidence) 1ère partie
 
 
Nicolas Larossi (voix), Hervé Duret (guitares, effets, loops), Arnaud Lemeur (batterie, Percussions)

En première partie, Blanc nous propose leur sortie de résidence. Ce projet musical explore l'improvisation et la liberté d'expression. La direction artistique se dessine entre l'illustration et la narration poétique sonore et textuelle, le sens des mots donnant une structure finale à la composition. Un premier travail a été effectué à partir de textes choisis de poètes comme Pierre Soletti, ainsi que d'une réinterprétation d'écrits de Jacques Brel, Loïc Lantoine et Eric Lareine.
Ce projet est soutenu par Jazz en L'R et a bénéficié à ce titre d'une résidence au Sonambule du 21 au 25 novembre 2016.
 
Tarifs : 15 €, 12 €
Renseignements au 04 67 56 10 32
Billetterie sur place du mardi au vendredi de 14h à 18h00 ou en ligne surwww.lesonambule.fr
 
 
 
www.jazzajunas.fr
 

dimanche 13 novembre 2016

Joëlle Léandre, métal fondu sur contrebasse

L’opération est suffisamment rare pour être saluée. Trois labels qui ont accueilli le travail d’une musicienne hors-normes se sont concertés - à son insu - dans l’idée de célébrer les 40 ans de tribulations de l’artiste. Le 28 novembre 2016, à l’Eglise Saint-Eustache de Paris, Fou Records, nato etRogueArt, invitent la contrebassiste et compositrice Joëlle Léandre à un événement suprême. «Ils viennent de me l’annoncer. Comme on souhaite un anniversaire à un être cher», s’amuse Joëlle. Rien de surprenant. A musicienne majeure, honneur exceptionnel. La fille tient de la légende vivante. En 1976, Joëlle Léandre obtient une bourse américaine et part à Buffalo. Elle y rencontre Derek Bailey. Elle travaille également avec les ensembles Intercontemporain et 2E2M. Elle sera de toutes les aventures, multipliant solos, duos, trios, avec les pointures les plus déterminantes du genre : Derek Bailey, Anthony Braxton, George Lewis, Barre Phillips, Evan Parker, Irène Schweizer, Steve Lacy, Fred Frith, Carlos Zingaro, John Zorn.

plus: cliuez sur le lien en bas



http://jazz.blogs.liberation.fr/2016/11/13/joelle-leandre-metal-fondu-sur-contrebasse/


A l’Eglise Saint-Eustache (Paris), 40 ans de cadeaux

vendredi 11 novembre 2016

Mardi 15 novembre au Cratère d'Alès à 20.30


Mardi 15 novembre 2016 à 20h30
Alès, Le Cratère
Shai Maestro trio invite Neli Andreeva
Shaï Maestro : piano, Neli Andreeva : chant, Jorge Roeder : contrebasse, Ziv Ravitz : batterie
C’est en accompagnant Avishai Cohen dès ses 19 ans que Shai Maestro a fait ses armes, durant cinq années à parcourir les scènes les plus prestigieuses aux quatre coins de la planète. Il incarne désormais une forme de relève dans le champ du trio jazz moderne tel que défini par E.S.T. ou Brad Mehldau. Sa musique concile l’immédiateté de la pop, la liberté du jazz et une exposition lyrique héritée de son apprentissage du classique. Le succès de ce trio s’explique en partie par sa modernité et une écriture nouvelle, ouverte et collective.
Neli Andreeva est une des plus belles voix de Bulgarie. On l’a souvent entendue aux côtés de Goran Bregovic. Neli Andreeva est cette voix si troublante qu’on a entendu sur « Le mystère des voix bulgares ». Ces voix polyphoniques baignées de nostalgie qui directement nous touchent l’âme.
C’est à l’occasion de la sortie de leur CD que nous aurons la chance à Alès d’assister aux toutes premières dates de leur grande tournée internationale. Une rencontre entre deux musiciens d’exception, une soirée exaltante sous le signe du jazz et des chants polyphoniques bulgares

Concert le mardi 15 novembre au Cratère d'Alès par Jazz à Junas


LE SON DU JOUR #47 : NOVATEUR COMME LE SHAI MAESTRO TRIO

PIANISTE PARMI LES PLUS SÉMILLANTS DU JAZZ CONTEMPORAIN, SHAI MAESTRO SORT SON QUATRIÈME ALBUM EN TANT QUE LEADER AUJOURD'HUI. NOUS VOUS PROPOSONS DE L'ÉCOUTER DANS SON INTÉGRALITÉ.


De gauche à droite: Shai Maestro, Jorge Roeder et Ziv Ravitz.

jeudi 3 novembre 2016

Bob Cranshaw vient de nous quitter à l'âge de 83 ans

On apprend ce matin la mort du contrebassiste américain Bob Cranshaw à l'âge de 83 ans. 
Compagnon de longue date de The Official Sonny Rollins Page, il avait commencé à collaborer avec le « Colosse du saxophone » en 1959 puis était passé à la basse électrique après une blessure consécutive à un accident de voiture.
Bob Cranshaw avait aussi accompagné d’autres grands noms du jazz comme Ella Fitzgerald, Dexter Gordon ou encore Coleman Hawkins.


dimanche 30 octobre 2016

Florence Fourcade et Christian Escoudé + Connie and Blyde Samedi 5 novembre 2016 à 20h30 Allègre les fumades, Maison de l'Eau


Samedi 5 novembre 2016 à 20h30
Allègre les fumades, Maison de l'Eau
Florence Fourcade et Christian Escoudé + Connie and Blyde
Florence Fourcade et Chrisitan Escoudé
Florence Fourcade : violon, Christian Escoudé : guitare, Hubert Rousselet : Contrebasse
 
Voici une belle rencontre entre Christian Escoudé (guitare), l’héritier de Django Reinhardt et Florence Fourcade, violon jazz au féminin.
Accompagnés par les excellents Lionel Dandine au piano et Hubert Rousselet à la contrebasse, ils nous proposent un voyage entre Django, Stéphane Grappelli, Cole Porter et d’autres illustres compositeurs de jazz.
Une grande soirée de complicité, un bel hommage aux grands standards de jazz, dans un esprit résolument moderne entre fougue, virtuosité et tendresse.


 
Connie and Blyde
Caroline Sentis : voix, Bruno Ducret : violoncelle
 
En première partie et pour faire suite à leur résidence du mois de septembre, découvrez le duo Connie and Blyde composé de Caroline Sentis au chant et Bruno Ducret au violoncelle. Tous deux appréhendent la chanson avec une âme de Jazzman et un certain onirisme. L’instrumentation rudimentaire quasi-acoustique leur permet d’explorer de larges possibilités de composition et d’amener le public dans un univers personnel où l’écoute est suscitée grâce aux silences, à la manière d’un conte


Ce projet est soutenu par Jazz en L’R et a bénéficié à ce titre d’une résidence à la Maison de l’eau du 12 au 16 septembre 2016

lundi 24 octobre 2016

Prochain concert : Jeudi 10 Novembre 21h


  Le quartet de Michel Zenino que nous recevons le 10 novembre a été largement salué dans la presse spécialisée. L’article de François-René Simon dans Jazz-Magazine en 2015 est, nous semble-t-il, largement convaincant : « Eh bien, on ne sait pas combien de temps durera ce quartette, mais déclarons-lui d’emblée notre flamme et recommandons-le immédiatement aux programmateurs : qu’ils nous fassent confiance les yeux fermés ! A condition bien sûr qu’ils souhaitent offrir à leur public une musique – osera-t-on le mot “jazz” ? Yes sir ! – jazz, donc, d’un haut niveau technique, riche en émotions, tonique, où on sent que l’improvisation mêle liberté et rigueur, goût de l’extrême et du contrôle, expression personnelle et attention collective, bref une musique généreuse, chaleureuse jouée de surcroît par des musiciens qui la portent sérieusement sans se prendre au sérieux…Il n’y a plus à chercher, avec cette formation, si l’on est dans le free ou à la porte d’à côté, dans le bop ou le post hard, on est dans l’esprit du jazz. Que demander de mieux ? »


Il faut dire que le contrebassiste en résidence depuis 2008 au Baiser Salé à Paris où il se produit régulièrement avec le pianiste Mario Canonge, compositeur, arrangeur, directeur pédagogique à l’IMFP de Salon de Provence est particulièrement bien entouré : Christophe Monniot aux saxophones qui reviendra d’une tournée aux Etats-Unis avec le Moutin Factory 5tet, qui a été dans l’orchestre « Tous Dehors » de Laurent Dehors ou encore dans« La Campagnie des Musiques à Ouïr », le pianiste hongrois Emil Spanyi récompensé par de nombreux prix joue aussi souvent aux côtés de Christophe Monniot, avec Daniel Humair, Stephane Kerecki, ou encore avec François Jeanneau (comme ce sera le cas pour notre concert de décembre), le batteur américain Jeff Boudreaux natif de Louisiane, il s’est formé à la Nouvelle – Orléans, installé en France, il se produit aux côtés de Peter Giron et de Manuel Rocheman dans le quartet de Rick Margitza (ex-sax de Miles Davis), avec Glenn Ferris ou encore Ronnie Lynn Patterson et bien d’autres. Après toute une série de concerts dans plusieurs hauts lieux du jazz en France, il fallait bien un passage avec Le Jazz Est Là qui propose une nouvelle fois un concert de haut niveau qui pourrait bien emporter le public.



mardi 18 octobre 2016

Sly & Robbie meet Nils Petter Molvaer

@Reflektor, Liège, le lundi 7 novembre.


Quelle affiche ! Tenons-nous droits face au planisphère… (nous dodelinerons de la tête un peu plus tard).
Dans Jazzaround, magazine belge du jazz