vendredi 8 décembre 2017

DE BATTRE SUNNY MURRAY S'EST ARRÊTÉ

http://next.liberation.fr/musique/2017/12/08/de-battre-sunny-murray-s-est-arrete_1615438
Sunny Murray, en octobre 1990 à Paris.

mercredi 6 décembre 2017

Jazz Legend Sonny Rollins on Retiring His Sax, His Legacy, and the Secret to Life

http://www.vulture.com/2017/12/jazz-icon-sonny-rollins-on-giving-up-playing-and-his-legacy.html?utm_source=fb&utm_medium=s3&utm_campaign=sharebutton-t

lundi 4 décembre 2017

Ornette Made in America jeudi 14 décembre Utopia Montpellier

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

jeudi 30 novembre 2017

2018 Grammy Award Nominees announced.

image

Yesterday the Recording Academy announced the nominations for the 2018 Grammy Awards. The final round of GRAMMY voting is Dec. 7–21, 2017. The Recording Academy will present the GRAMMY AWARDS® on Sunday, Jan. 28, 2018, live from Madison Square Garden in New York. 

The nominees for the Best Jazz Vocal Album include The Baylor Project,  Jazzmeia Horn,  Raul Midón,  the Randy Porter Trio With Nancy King and Cécile McLorin Salvant. In the category Best Jazz Instrumental Album the nominee’s are Bill Charlap Trio,  Billy Childs,  Joey DeFrancesco & The People,  Fred Hersch and Chris Potter. Artists nominated in more than one category include Fred Hersch and Billy Childs,  both gaining nominations in the Best Improvised Jazz Solo and Best Jazz Instrumental Album categories.
Of special note is the nomination of Vince Mendoza & WDR Big Band Cologne’s album “Homecoming” in the Best Large Jazz Ensemble Album category.
Below you’ll find the full list of nominations for the category Jazz. For the full list of nominations in all categories visit theGrammy Awards website.
Best Improvised Jazz Solo
Can’t Remember Why – Sara Caswell, soloist
Track from: Whispers On The Wind (Chuck Owen And The Jazz Surge)
Dance Of Shiva – Billy Childs, soloist
Track from: Rebirth
Whisper Not – Fred Hersch, soloist
Track from: Open Book
Miles Beyond – John McLaughlin, soloist
Track from: Live @ Ronnie Scott’s (John McLaughlin & The 4th Dimension)
Ilimba – Chris Potter, soloist
Track from: The Dreamer Is The Dream
Best Jazz Vocal Album
The Baylor Project – The Journey
Jazzmeia Horn – A Social Call
Raul Midón – Bad Ass And Blind
Randy Porter Trio With Nancy King – Porter Plays Porter
Cécile McLorin Salvant – Dreams And Daggers
Best Jazz Instrumental Album
Bill Charlap Trio – Uptown, Downtown
Billy Childs – Rebirth
Joey DeFrancesco & The People – Project Freedom
Fred Hersch – Open Book
Chris Potter – The Dreamer Is The Dream
Best Large Jazz Ensemble Album
John Beasley – MONK’estra Vol. 2
Alan Ferber Big Band – Jigsaw
Christian McBride Big Band – Bringin’ It
Vince Mendoza & WDR Big Band Cologne – Homecoming
Chuck Owen And The Jazz Surge – Whispers On The Wind
Best Latin Jazz Album
Antonio Adolfo – Hybrido – From Rio To Wayne Shorter
Jane Bunnett & Maqueque – Oddara
Anat Cohen & Marcello Gonçalves – Outra Coisa – The Music of Moacir Santos
Miguel Zenón – Típico
Pablo Ziegler Trio – Jazz Tango


mardi 28 novembre 2017

Pour clore l'année : duo d'exception ! Vendredi 8 décembre à St. Gilles Estagel



Depuis des années, ces deux musiciens font régulièrement les beaux soirs du Baiser Salé, club parisien de la célèbre rue des Lombards. Pas de routine pour autant. A chaque fois la complicité et le plaisir de jouer de ces deux talentueux musiciens sont au rendez-vous. Imprégnés chacun de tous les grands du jazz, mêlant leurs inspirations et influences diverses, c’est une musique d’un dynamisme sidérant et d’une inventivité permanente qui nous est offerte.
Mario Canonge est une légende vivante de la musique caraïbéenne, très demandé dans divers univers musicaux du fait de sa virtuosité, il est devenu un jazzman incontournable son talent de pianiste exceptionnel s’imposant à tous.
Michel Zenino conduit, parallèlement à sa carrière de sideman, des projets où il est à la fois compositeur et arrangeur, s’entourant de musiciens comme Christophe Monniot, Emyl Spanyi, Jeff Boubreaux que Le Jazz Est Là avait reçus en novembre 2016. Le public avait bien remarqué la virtuosité du contrebassiste qui se produit par ailleurs avec nombre de musiciens de talent.
La complicité de ces deux personnalités musicales leur permet de naviguer sans académisme entre tous les jazz, en toute liberté et pour le plaisir de jouer emportant les auditeurs dans leur passion communicative.
« Vivant, rythmé, varié et d’une bonne humeur » Citizen Jazz
« Une magistrale leçon de piano bop…. Un swing d’une rare intensité, servi par une mise en place d’une précision diabolique » Jazz-Mag
« En un mot….indispensable » Michel Contat Télérama
Alors ne manquez pas ce rendez-vous pour clore magnifiquement cette année de concerts 2017 !





lundi 20 novembre 2017

Ben Riley, a Jazz Drummer Who Made Accompaniment His Art, Has Died at 84

http://wbgo.org/post/ben-riley-jazz-drummer-who-made-accompaniment-his-art-has-died-84#stream/0
Ben Riley, playing with the Heath Brothers at Rockefeller Center, in June 1977


Deux concerts vendredi 24 novembre à 20h St Jean de Védas , Chai du Terral


Vendredi 24 novembre 2017 à 20h00
St Jean de Védas, Chai du Terral
SUSHEELA RAMAN + Zylia
SUSHEELA RAMAN
Susheela Raman (voix).  Sam Mills (guitare/prog), Hilaire Penda (basse), Djanuno Dabo (percussions)
C’est un concert d’exception que nous réserve la grande chanteuse britannique d’origine indienne Susheela Raman, entourée de trois de ses musiciens « historiques ». En compagnie de Sam Mills, Hilaire Penda et Djanuno Dabo, elle conquit, en 2001, un succès international retentissant. Son premier album, Salt Rain, disque d’or en France et en Grande Bretagne, réunissait sa double culture, mêlant les chants sacrés de l’Inde du Sud aux sonorités occidentales qu’elle découvrit, adolescente en Australie et en Europe. Habituée des plus grands festivals et scènes du monde, elle nous livrera ce soir un concert plus intimiste, revisitant ce premier album désormais mythique. Une soirée d’exception en compagnie d’une des plus belles voix de la world music contemporaine.
"La chanteuse anglaise puise énergie et intensité dans un répertoire de transe soufie venu d’Inde et du Pakistan. En vue : l’extase et l’ivresse." Anne Berthod, Télérama.

ZYLIA
Samuel Mastorakis (vibraphone), Rémi Ploton (claviers), Julien Grégoire (batterie)
Pour ouvrir cette belle soirée imaginée avec nos amis de Jazz à Junas et du collectif Koa, une très belle découverte du collectif Jazz en L’R, Zylia. Le jeune trio propose un jazz d’avant-garde qui s’inscrit dans l’énergie de la musique live. Son paysage sonore, teinté de Trip-Hop, de groove et d’électro acidulée laisse une place importante au langage improvisé, au jeu et à l’émotion.
Soirée en partenariat avec le Chai du Terral et les 10èmerencontres KOA JAZZ !! 

jeudi 9 novembre 2017

Chorale Jazz à Junas

Aucun texte alternatif disponible.

James Carter Quartet au Cratère d'Alès, le mardi 28 novembre



Mardi 28 novembre 2017 à 20h30
Alès, Le Cratère
JAMES CARTER QUARTET
James Carter (saxophones), Gerard Gibbs (Hammond B3), Ralph Amstrong (basse), Alex White (batterie)
Une grande grande pointure.  James Carter est considéré comme un des meilleurs saxophonistes de sa génération. En 1986, à l’âge de dix-sept ans, il joue avec Wynton Marsalis et fait déjà partie du New York Organ Ensemble de Lester Bowie. Voir James Carter en concert est une expérience unique. Bien plus que sa technique époustouflante, c’est son sens du rythme et de la musique qui impressionnent ainsi que sa capacité à nous faire entendre des sons qui semblent venus d’une autre planète. Dès les premières mesures, le public est conquis et littéralement ahuri par son énergie surhumaine. Entre tradition et modernité, il mélange la musique de danse des années 30, le manouche, le jazz des années 50-70 qu’il mouline avec son énergie soul et funk. Accompagné de musiciens irréprochables, c’est un très très grand Monsieur qu’on accueille au Cratère.


jeudi 12 octobre 2017

FRANCK WOLF / MIEKO MIYAZAKI + Funambule Trio feat Alouar Idir

Vendredi 10 novembre 2017 à 20h30
Allègre les fumades, Maison de l'Eau
FRANCK WOLF / MIEKO MIYAZAKI + Funambule Trio feat Alouar Idir
FRANCK WOLF et MIEKO MIYAZAKY “Daikin”Fortement ancré dans l’échange au détour d’une rencontre insolite, le duo constitué par Mieko MIYAZAKI et Franck Wolf témoigne d’une originalité rare et d’une complicité qui ne peut laisser insensible. Dans leur musique, les frontières n’existent pas. Seule leur envie inépuisable de découvrir et d’explorer, les amène à traverser les différents univers qui les constituent intrinsèquement. Les mélopées inspirées du saxophone viennent ainsi flirter avec l’envoûtante élégance du koto, tandis que la musique écrite dialogue avec l’improvisation en toute liberté. A la vue de la brillante carrière des deux protagonistes, nous comprenons bien pourquoi l’alchimie qui ressort de leur rencontre parait être une évidence. Le temps d’un concert, ce duo nous emmène vers un moment précieux, tout en finesse et en générosité. Un moment où les langages s’entremêlent pour créer un univers rempli de lyrisme et d’émotions uniques. FUNAMBULE TRIO & ALAOUA IDIR “Nomades”Avec cette formule inhabituelle qui réunit flûte traversière, saxophone et tuba, les membres de Funambule trio parient sur la légèreté complexe de leur réunion. Simplicité et sérieux, rêverie et exploration, le trio joue sur les contraires, et avec habileté, teinte parfois ses compositions d’une mélancolie tenace. Funambule Trio est en Résidence de création en 2017 en région Occitanie. Le groupe a été selectionné par OcciJazz pour son projet de création autour de la richesse des rencontres multiculturelles. Le trio invite le joueur de oud Alaoua Idir pour un nouveau programme intitulé “Nomades”. Ce projet est soutenu par Occijazz et a bénéficié à ce titre d'une résidence de création en 2017

vendredi 8 septembre 2017

Nîmes 2017 Jazz Festival

http://jazz-festival.nimes-metropole.fr/nc/evenements/page/0.html

mercredi 23 août 2017

John Abercrombie vient de nous quitter à l'âge de 72 ans

Jazz guitar great John Abercrombie

Guitarist John Abercrombie, a supremely eloquent and lyrical player whose career over the last four decades included seminal jazz fusion music and eminently refined ECM albums alike, died Tuesday of heart failure. He was 72.
Abercrombie had had health problems in recent years, including a stroke earlier this year.
Born in Port Chester in Westchester County, New York in 1944, Abercrombie did not begin playing guitar until he was 14. A few years later, in 1962, he attended the Berklee College of Music. His breakthrough album was the 1975 ECM disc Timeless, which featured him with drummer Jack De Johnette and keyboardist Jan Hammer. Abercrombie would record more than 30 records as a leader, the bulk of which were on ECM, including this year’s album Up and Coming, which featured him with his latest working band, which included pianist Marc Copland, bassist Drew Gress and drummer Joey Baron.